Course en ligne : Plusieurs podiums pour le début de la saison

Lundi, 2. Mai 2022 - 16:31

D'habitude, les suisses ne reviennent que rarement avec des médailles des régates internationales. Ce n'était pas le cas le week-end dernier : L'équipe junior a décroché cinq places sur le podium. Parmi elles, une rare médaille d'argent en kayak à quatre. Dans la catégorie junior, Luca Lauper, Raphael Muff, Sven Hirzel (tous du Kanuclub Rapperswil-Jona) et Maurus Züllig (Kanuclub Romanshorn) n'ont dû s'avouer vaincus que par un bateau italien de forte composition le dimanche. Ils ont perdu 3,53 secondes sur la distance olympique de 500 mètres.

L'épreuve de 500 mètres en K1 chez les juniors a été plus serrée. Luca Lauper a décroché la médaille de bronze, à 1,72 seconde du vainqueur Achille Spadacini, son aîné d'un an. Raphael Muff s'est classé 8e dans cette course. Lauper, 17 ans, avait déjà remporté une médaille de bronze la veille sur 1000 mètres, après avoir dominé les séries et les demi-finales.

Lauper n'est pas le seul membre du K4 à avoir remporté des médailles en individuel. Le cadet Sven Hirzel s'est lui aussi classé troisième, manquant la victoire d'une demi-seconde seulement sur les 1000 mètres olympiques en solitaire. Sur 500 mètres, le jeune homme de 16 ans a ensuite voulu se mesurer à ses aînés juniors. Et est resté bloqué en demi-finale dans la catégorie des moins de 18 ans.

L'absence de Hirzel dans les cadets a été mise à profit par Aaron Schmitter. Le Nidwaldien a décroché l'argent avec 0,89 seconde de retard. Sur 200 mètres, Schmitter s'est également classé deuxième. Sur cette distance de sprint, il ne lui a manqué que 26 centièmes pour remporter la victoire.

La junior suisse la plus rapide n'a pas remporté de médaille, mais a tout de même réalisé une belle course. Dina Hänni, du Kanuclub Rapperswil-Jona (KCRJ), s'est hissée en finale sur 500 mètres et a pagayé jusqu'à la 8e place.

La coureuse d'élite Franziska Widmer (KCRJ) a manqué de peu la finale A. Il lui a manqué 39 centièmes de seconde lors de sa course. Pourtant, pour sa première course depuis un an, elle a réalisé un temps de 1:59.58 qui aurait suffi pour passer dans une autre demi-finale. Il n'y a pas eu de finale B. Ces petites courses finales pour tous ceux qui n'ont pas réussi à se classer parmi les neuf meilleurs n'ont été organisées que pour les courses de kayak hommes. Donat Donhauser (KCRJ), 19 ans, s'est qualifié pour une telle finale B sur 200 mètres lors de l'une de ses premières sorties internationales en tant que coureur d'élite. Il s'est classé 13e.

Texte : Fabio Wyss

Photo : Raphael Muff