Descente : Championnats du monde elite

Jeudi, 2. Juin 2022 - 14:44

Avec les championnats du monde à Treignac, en France, la descente a retrouvé ses racines pendant le week-end de Pentecôte. En 1959, les premiers championnats du monde officiels de ce sport ont été organisés au même endroit. La mystique Vézère offrait alors, comme aujourd'hui, un parcours exigeant pour les championnats du monde et garantissait des images spectaculaires.

Sprint

Au sprint, Hannah Müller (K1 dames) et Jonah Müller (C1 hommes) se sont qualifiés pour la finale. Cornel Bretscher (K1 hommes) a également réalisé une bonne course et n'a manqué la finale que de 0,8 seconde dans un peloton masculin très relevé. Il a terminé la course à la 20e place. Hannah et Jonah Müller ont encore amélioré leur performance en finale par rapport aux qualifications et ont réalisé chacun une course très solide. Hannah Müller s'est classée dans le top 10 pour la deuxième fois de sa carrière lors d'une finale de sprint aux championnats du monde. Elle a terminé 9e et Jonah Müller 12e.

Classic

La course Classic était attendue avec impatience. Le parcours extrêmement exigeant a exigé des athlètes qu'ils fassent preuve d'une grande résistance technique, physique et psychique. Mais les Suisses ont su gérer la situation et se sont encore améliorés par rapport au sprint. Hannah Müller s'est à nouveau classée 9e, Jonah Müller 9e et Cornel Bretscher 15e grâce à une très bonne performance.

Dans le cadre des championnats du monde, un championnat du monde masters officiel a également été organisé pour la première fois. La course dans la catégorie K1 hommes 55+ a été la proie de l'entraîneur suisse Peter Lüthi. Il a montré que, même 22 ans après sa dernière participation aux championnats du monde sur la Vézère, il était parfaitement à l'aise avec le parcours.

La saison internationale de l'élite se poursuit la semaine prochaine avec les courses de Coupe du monde à Celje (SLO).

Texte : Annalena Kuttenberger

Image : Kick The Waves